Emission Fingerprinting

Qu'est-ce que l'Emission Fingerprinting (ou « empreinte d'émission ») ?

L'Emission Fingerprinting est une méthode innovante pour l'enregistrement, l'analyse et la séparation des signaux d'émission dans l'imagerie multi-fluorescence. Consistant en une procédure à 3 étapes, elle permet de séparer même les fluorochromes ayant des spectres d'émission à large chevauchement comme les protéines fluorescentes CFP, GFP et YFP. L'Emission Fingerprinting augmente ainsi considérablement le nombre et le choix des colorants fluorescents qui peuvent être utilisés dans une expérience à multi-fluorescence. Les colorants qui étaient jusqu'ici impossibles à identifier dans des expériences à multi-fluorescence sont maintenant séparés d'un simple clic sur un bouton.

 

Étape 1 : Acquérir une émission de fluorescence complète avec les piles Lambda

Commencer par acquérir une pile lambda pour enregistrer la signature spectrale de votre échantillon.
Comme ces images à haute résolution spectrale sont enregistrées simultanément, cette étape est achevée en un minimum de temps, ce qui permet non seulement de ménager vos spécimens délicats, mais aussi de capturer de manière fiable les processus dynamiques rapides.

Étape 2 : Déterminer le spectre de référence avec la ROI moyenne

Ouvrir ensuite la Vue Démixée (Unmixing View) de l'image pour déterminer les spectres de référence, soit avec des outils de dessin, soit en utilisant la fonction d'extraction automatique des composants. Les spectres obtenus peuvent alors être stockés pour d'autres expériences dans la base de données Spectra du LSM 710.

Étape 3 : Effectuer un démixage linéaire

Pour terminer, la fonction de démixage linéaire sépare les signaux mélangés pixel par pixel à l'aide d'algorithmes intelligents, en utilisant le spectre d'émission complet de chacun des marqueurs fluorescents dans l'échantillon.
Le résultat est que même les spectres d'émission qui présentent un chevauchement important, comme par exemple ceux de la GFP et de la FITC, sont séparés en toute sécurité ; l'autofluorescence à large bande est éliminée avec fiabilité. De nouvelles approches expérimentales deviennent possibles, les échantillons fortement auto-fluorescents peuvent désormais être utilisés pour le marquage fluorescent.