Des millions de pas en avant La vie sans limites

La société islandaise Össur souhaiterait permettre aux personnes ayant un membre en moins de vivre sans contrainte. C'est la raison pour laquelle les prothèses développées et fabriquées à Reykjavik sont de véritables produits high-tech. Pour garantir l'interaction parfaite des nombreux composants, Össur utilise des machines à mesurer de ZEISS.

Comment Össur réussit avec les Solutions ZEISS :
ZEISS CALYPSO
Réussite :
  • Mesure de composants à géométries complexes
  • Élimination des mesures manuelles sources d'erreurs
  • Analyse plus rapide et documentation des données de mesure.

Össur garantit la qualité de ses prothèses high-tech grâce aux machines à mesurer tridimensionnelles de ZEISS.

Défi : des géométries exigeantes

Une prothèse de jambe permet à son porteur de faire un millions de pas chaque année. Pour garantir qu'un tel résultat soit non seulement possible, mais également confortable, les composants généralement petits et légers des prothèses doivent être ultra-résistants. La plage de tolérance est de fait extrêmement réduite : à peine 10 micromètres pour certainscomposants des genoux contrôlés par ordinateur. L'assurance qualité requiert des instruments de métrologie précis pour garantir la conformité à des normes strictes. Ces instruments doivent également être en mesure d'afficher correctement des géométries complexes. Les genoux artificiels, par exemple, présentent des surfaces concaves et convexes et ne peuvent pas être mesurés correctement à la main.

« Ma nouvelle jambe m'a aidé à retrouver un peu de la qualité de vie que j'avais perdue », dit le technicien orthopédiste Lukas Kalemba, qui a perdu sa jambe il y a 10 ans.
« Ma nouvelle jambe m'a aidé à retrouver un peu de la qualité de vie que j'avais perdue », dit le technicien orthopédiste Lukas Kalemba, qui a perdu sa jambe il y a 10 ans.
Le concepteur de produits Guðlaugur Ólafsson effectue des mesures avec le ZEISS CONTURA. C'est l'un des employés d'Össur qui porte lui-même une jambe artificielle.
Le concepteur de produits Guðlaugur Ólafsson effectue des mesures avec le ZEISS CONTURA. C'est l'un des employés d'Össur qui porte lui-même une jambe artificielle.

Solution : deux machines à mesurer tridimensionnelles

Pour des mesures d'échantillonnage aléatoire, Össur s'appuie sur deux machines à mesurer de ZEISS : la machine à mesurer tridimensionnelle ZEISS CONTURA et la machine à mesurer multicapteurs ZEISS O-INSPECT. « Lorsque toutes les machines-outils fonctionnent en production, nous les utilisons pour mesurer au moins 17 pièces différentes par heure, » indique Ásgeir Páll Gústafsson, directeur qualité et expert en machines à mesurer tridimensionnelles chez Össur. Les techniciens de mesure préparent les programmes de mesure et les dispositifs de serrage de manière à ce que leurs collègues puissent positionner correctement leurs pièces à usiner sur la machine à mesurer tridimensionnelle et sélectionner le programme de mesure correspondant. Le capteur scanne ensuite automatiquement la pièce à usiner et détermine la forme définie et les données de localisation. Össur a fortement réduit drastiquement le nombre de mesures réalisées avec un équipement de mesure manuel depuis l'acquisition de sa première machine à mesurer tridimensionnelle en 2004.

« Ce n'est pas parce que vous avez perdu une jambe que vous devez arrêter de vivre . C'est ce que nous visons. »

Responsable Qualité Ásgeir Páll Gústafsson

Avantage : production et mesure de composants complexes

La société Össur fabrique désormais elle-même des composants de genou complexes avec des surfaces courbes qu'elle a longtemps dû acheter. Auparavant, les employés devaient consacrer beaucoup de temps aux mesures manuelles. Par ailleurs, le logiciel d'analyse ZEISS PiWeb qui était utilisé depuis 2013 a simplifié bien plus que la simple documentation. Des tendances dans des séquences de données peuvent être rapidement identifiées et visualisées, permettant aux employés de tirer rapidement des conclusions sur les processus d'usinage. Les informations fournies par les données de mesure contribuent donc également à l'amélioration de la qualité du produit final. C'est cette qualité qui aide les clients d'Össur à se tenir sur leurs deux jambes.

Le logiciel ZEISS CALYPSO est l'une des raisons pour lesquelles Össur a choisi une deuxième machine ZEISS.
Le logiciel ZEISS CALYPSO est l'une des raisons pour lesquelles Össur a choisi une deuxième machine ZEISS.
À propos d'Össur

Össur Kristinsson, un jeune Islandais, n'était pas satisfait de sa jambe artificielle, trop lourde à son goût, et il recherchait une meilleure solution. En 1971, il ouvre un petit atelier à Reykjavik et invente rapidement un manchon en silicone, un nouveau type de liaison entre le corps et la prothèse, qui est désormais connu dans le monde entier. En l'espace d'à peine deux décennies, le petit atelier est devenu un acteur mondial coté à la bourse de Copenhague et emploie actuellement 2300 personnes. A Reykjavik et sur 17 autres sites dans le monde entier, il développe, produit et distribue des prothèses et d'autres produits orthopédiques pour des personnes souffrant d'arthrose ou de blessures.