Mesure de l'humidité

La teneur en eau, ou humidité résiduelle, par exemple dans une récolte de blé vert fourrager, est un paramètre de qualité décisif : Lorsque les niveaux d'humidité ne sont pas régulés, les produits moisissent ou sont exposés à d'autres menaces qui affectent négativement leur qualité. Par conséquent, les secteurs agricole et agroalimentaire sont à la recherche de moyens non destructifs et rapides pour déterminer la teneur en eau dans leurs produits et autorisent l'intégration des méthodes correspondantes dans les systèmes de contrôle externe. La spectroscopie NIR répond à leurs besoins.

Théorie de mesure

La spectroscopie NIR est une technologie bien établie pour le test de l'humidité sur la ligne : Une source de lumière est collimatée et filtrée dans des longueurs d'onde spécifiques. L'eau affiche l'absorption caractéristique à une plage de proche infrarouge entre 1 100 et 2 450 nm. Les filtres sont choisis de telle sorte qu'une longueur d'onde sera absorbée par l'eau (faisceau échantillon) et une longueur d'onde ne sera pas affectée par l'eau (faisceau de référence). Par conséquent, le rapport d'amplitude des deux longueurs d'onde réfléchies sera proportionnel à la quantité d'eau dans le produit. Ce faisceau filtré est dirigé sur la surface de l'échantillon à mesurer. Une partie de la lumière est renvoyée par réflexion vers un détecteur. Des méthodes chimiométriques permettent également le calcul des teneurs en eau dans différentes matrices.

Avantages
  • Analyse de toutes sortes de systèmes biologiques
  • Préparation de l'échantillon très sommaire, voire inutile
  • Méthode de mesure non destructive
  • Les résultats sont obtenus très rapidement, en quelques secondes
  • Application universelle avec toute molécule contenant des liaisons C-H, N-H, S-H ou O-H
  • Plusieurs résultats analytiques peuvent être prévus à partir des mêmes données NIR
  • Analyse simultanée de plusieurs composants sans le coût des produits chimiques ou des consommables
Exemples d'utilisation
  • Garantie d'une manipulation appropriée du produit au cours de la transformation afin d'éviter que la céréale soit gâchée par la moisissure ou les champignons
  • Détermination des types de céréales les mieux adaptés pour une utilisation particulière ou un type de broyage
  • Évaluation s'il convient d'employer des procédés tels que la lyophilisation pour conserver les céréales
Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus