Back To Top

Questions fréquemment posées sur les verres numériques « ZEISS Digital Lenses »

Pfeil

Que faut-il entendre exactement par l'appellation « ZEISS Digital Lenses » ?

La gamme « ZEISS Digital Lenses » est spécialement conçue pour répondre aux défis posés à nos yeux dans un monde évoluant rapidement et caractérisé par l'emploi accru d'appareils numériques. Ils permettent de contrecarrer les premiers signes de fatigue risquant d'apparaître quand nous faisons un usage excessif de smartphones et de tablettes ou à force de lire sur de petits écrans. Ce phénomène est aussi désigné communément par le syndrome de la vision artificielle (SVA) ou Computer Vision Syndrome (CVS) en anglais.


Ces verres visant à réduire la fatigue numérique ont été adaptés à ces nouvelles exigences visuelles : les différents mouvements des yeux et la distance de lecture plus courte (à 30 cm pour regarder un écran de visualisation numérique et à environ 40 cm pour parcourir un livre ou un journal) ont été pris en compte dans la conception de la gamme « ZEISS Digital Lenses ».

Pfeil

Quels sont les avantages procurés par ces verres ?

Ils facilitent le travail du muscle ciliaire servant à l'accommodation du cristallin afin que l'œil réalise la mise au point sur des objets rapprochées et éloignés.


Les verres présentent une grande zone de vision de loin exempte d'aberration et ils apportent une aide accommodative venant soulager la vision.

Pfeil

À qui la gamme « ZEISS Digital Lenses » est-elle destinée ?

Les verres numériques ont été essentiellement mis au point pour les personnes âgées de 30 à 40 ans bénéficiant encore d'une bonne vision dans les plages intermédiaires et rapprochées, mais percevant déjà la dégradation de leur confort visuel du fait de l'utilisation fréquente d'appareils numériques. En général, ils peuvent déjà avoir porté des verres unifocaux (sans puissance de lecture) ou ils n'ont jamais porté de lunettes.


À partir de l'âge de 30 ans, leurs activités les amènent sans cesse à employer des écrans numériques puis à regarder au loin, ce qui risque de fatiguer leurs yeux.

Pfeil

Comment le syndrome de la vision artificielle (SVA) se manifeste-t-il précisément ?

Jusqu'à un certain âge, vos yeux peuvent normalement s'adapter à n'importe quelle distance sans difficulté. Nous bénéficions d'une vision claire et nette à des distances rapprochées, intermédiaires et éloignées. Le cristallin et le muscle ciliaire accommodent automatiquement sans que nous nous en apercevions.

Or, à mesure que nous vieillissons, nos yeux subissent une détérioration régulière de leur capacité à « accommoder », c'est-à-dire à faire passer le plan de netteté entre différentes distances d'observation.
Aujourd'hui, l'œil est soumis à une contrainte supplémentaire due à l'usage fréquent et intensif d'écrans numériques. Nous sommes confrontés à de multiples informations visualisées sur un petit écran et souvent en lettres minuscules. Cette situation est encore aggravée par le rock accommodatif : en utilisant des tablettes et smartphones parallèlement à une autre activité, nous obligeons notre œil à passer rapidement de la vision de loin à la vision de près.


Il en résulte que de nombreuses personnes éprouvent alors une irritation des yeux, des maux de tête ou une raideur de la nuque.

Pfeil

Ces « verres numériques » sont-ils nouveaux sur le marché ?

Nos concurrents ont déjà fait diverses tentatives pour lancer ce type de produits. Chez ZEISS, nous avons néanmoins adopté une approche totalement différente pour élaborer ces verres et nous avons nettement focalisé notre attention sur les défis que l'univers numérique pose à nos yeux. Nous avons pris en compte 2 facteurs principaux :

 

  1. tandis que nous tenons normalement des appareils numériques à environ 30 centimètres de nos yeux, nous lisons un journal ou un livre à une distance d'à peu près 40 cm. Cette distance plus courte a été désormais prise en considération pour la toute première fois dans la conception de verres ophtalmiques. 
  2. Les nouveaux verres numériques ZEISS ont été essentiellement mis au point pour les personnes âgées de 30 à 40 ans bénéficiant encore d'une bonne vision dans les plages intermédiaires et rapprochées, mais percevant déjà la dégradation de leur confort visuel.

Pfeil

Les verres numériques « ZEISS Digital Lenses » coûtent-ils plus que des verres « normaux » ?+3

Le coût des verres de lunettes dépend dans une large mesure de ce que le porteur en attend. Cette règle s'applique déjà aux verres unifocaux « simples » dont le prix est ainsi fonction de l'indice de réfraction (plus il est élevé, plus les verres sont minces), du matériau (organique ou minéral) ou du traitement (par exemple antireflet ou durci) choisis.

Pfeil

Les verres numériques sont-ils disponibles dans des versions à teinte variable et dotées d'une protection anti-UV ?

La gamme « ZEISS Digital Lenses » se décline aussi dans des verres solaires, polarisants ou à teinte variable (sous la forme des verres PhotoFusion®).


En plus, les verres numériques profitent de la technologie i.Scription® assurant une vision plus nette et plus claire, un contraste accru et une meilleure perception des couleurs, même de nuit et dans des conditions de faible luminosité.




Pfeil

Quelle est la différence entre des verres numériques ZEISS et des verres progressifs ?

La gamme « ZEISS Digital Lenses » réunit des verres unifocaux proposant une aide accommodative dans leur partie basse et répondant parfaitement aux besoins de la génération des utilisateurs de smartphone qui doivent « baisser la tête » pour lire à l'écran. Elle incorpore la technologie « freeform » ZEISS dédiée au surfaçage numérique de verres individualisés s'adaptant très bien aux exigences de l'univers numérique.

Lors de la conception de ces verres, ZEISS a commencé par analyser la vision numérique. Il en découle qu'ils sont nettement centrés sur les conditions visuelles ressenties dans l'emploi de smartphones ou de tablettes.

La gamme « ZEISS Digital Lenses » présente les atouts suivants :

  1. une distance de lecture plus courte, telle qu'elle est requise par des appareils numériques
  2. une aide accommodative venant soulager le porteur dans le bas du verre
  3. une grande zone de vision de loin exempte d'aberration, exactement comme sur des verres unifocaux
  4. une qualité optique optimale pour voir de loin et de près lors de l'utilisation d'appareils numériques.

Pfeil

Quelle est la différence entre des verres numériques ZEISS et les verres de bureau « Officelens » ?

Les verres de bureau « ZEISS Office Lenses » s'adressent aux personnes de plus de cinquante ans rencontrant déjà de premiers problèmes aux distances intermédiaires et rapprochées, typiques d'un travail de bureau. Contrairement aux verres numériques « ZEISS Digital Lenses », ces verres sont portés dans certaines situations et ils ne comblent pas toutes les attentes formulées à l'égard de lunettes destinées à un port quotidien.

Pfeil

a conception des verres numériques ZEISS a-t-elle une influence sur leur épaisseur ? Les verres ont-ils une forme différente ? Peuvent-ils être insérés dans une monture existante ?

La conception n'a aucune influence sur l'épaisseur des verres.

Les verres numériques « ZEISS Digital Lenses » sont disponibles en version organique dans tous les indices de 1,5 à 1,74.


Pfeil

Où puis-je acheter des verres numériques ?

Votre opticien se tient à votre entière disposition pour vous conseiller.

Avez-vous d'autres questions restées encore sans réponse ? Il vous suffit de nous les soumettre à l'adresse : accès au formulaire de contact.

Profiter pleinement de la vie + une vision sans effort : Découvrez la nouvelle gamme de verres correcteurs pour les personnes entre 30 et 40 ans qui utilisent régulièrement des appareils numériques.

Vos yeux sont-ils prêts pour le monde du numérique ?

 

Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus

OK